Vos textes: communiquer pour être compris...

April 5, 2018

 

En 20 ans j'ai parcouru des milliers de sites Internet d'entreprises, des documents pdf laissés en téléchargement, articles de Blog et autres écrits. Un constat s'impose: les rédacteurs sont plus dans leur monde que dans le monde de leurs lecteurs. Cela n'est pas sans conséquences. 

 

En effet, on rencontre la plupart du temps plusieurs mots, acronymes et mêmes des "abréviations maisons" qui ne sont pas définis dans le texte. On exige simplement du lecteur (prospect ou client) qu'il connaisse le sens de nos termes. Cela est un pari risqué, surtout si votre texte se destine à un prospect, moins désireux de déployer des efforts et du temps pour vous comprendre.

Attention, j'entends par "être compris", "que votre message passe". On s'accorde tous sur le fait qu'un lecteur n'a pas à comprendre techniquement l'entièreté d'un sujet pour que vous atteigniez vos buts, par exemple, lui vendre votre produit ou service.

 

Parader les mots du domaine pour montrer notre compétence

Bien entendu, en utilisant un terme du domaine vous vous dites ''que votre client devrait comprendre, c'est certain'' . Vous tentez de démontrer votre appartenance au domaine en question, voire votre compétence. Dans le cas de texte plus technique, l’abréviation est souvent un moyen de raccourcir la longueur des textes, la bête noire de tous les rédacteurs.

 

La réalité est que souvent, les gens connaissent la plupart de ces termes et acronymes, mais pas toujours. Les conséquences peuvent être que le lecteur arrête sa lecture au point où il a atteint son quotas de termes non compris et là, vous le perdrez peut-être pour de bon.

 

La solution proposée par Le Groupe Hitech

Le problème a été rencontré il y a très longtemps et a été résolu par les rédacteurs scientifiques. Attention, il n'est pas question ici de prendre le ton et la rigueur des publications scientifiques de physique nucléaire!

 

Regardons cependant comment les gens de ce domaine ont contourné l'épineux problème de la nécessité d'être compris, capital dans ce domaine, dans leur monde de constante innovation par la découverte découlant des recherches.

 

En fait chaque texte en science comporte un lexique des termes spéciaux utilisés, destinés au lecteur, à la fin de celui-ci, au même endroit où sont fournies les références. C'est ce que nous proposons, en version allégée.

 

Dresser la liste des termes que votre lecteur peut ne pas connaître

L'exercice est intéressant:
 

"Est-ce que mon lecteur, qui peut être un prospects qui ne connait pas très bien le domaine ou un client ayant besoin d'assistance concernant un produit qu'il utilise depuis 5 ans, connait vraiment tel ou tel terme que j'ai utilisé dans mon texte à son intention?"

 

Bâtissez la liste des termes et abréviations à risque de ne pas être connus que vous avez décidé d'utiliser (bien sûr, maintenez-la au minimum). Gardez cette liste de termes en tête et ajoutez la dans tous les textes qui les utilisent. Un simple copier coller.

 

Ceux qui connaissent bien le domaine ne vous reprocheront jamais de prendre quelques lignes pour donner des définitions qui leurs sont inutiles, mais les nouveaux venus dans le domaine vous remercieront et c'est vous, en bout de piste, qui bénéficierez de votre effort de clarté.

 

Si vous êtes en innovation, vous êtes entouré de lecteurs qui peinent à vous suivre... Donnez-leurs une chance!

 

Please reload

Featured Posts

Jouer avec la banque

April 24, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

April 24, 2019

June 24, 2016

Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

© 2018 Le Groupe Hitech (mc)