Réseau social 101

October 1, 2015

 

(Note: cet article est une introduction au réseau social. Certaines affirmations mériteraient des nuances. C'est pour cela qu'il y a des experts en réseau social, dans ce monde où les règles changent constamment).

On s'entend tous, les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour les entreprises. Pas incontournables dans le sens que toutes les entreprises doivent être sur LinkedIn, Twitter ou Facebook, mais incontournables dans le sens qu'il faut sérieusement se poser les questions " Est-ce utile pour notre entreprise et comment? " On ne peut plus éviter la question.

 

Le réseau social d'entreprise sert notamment à republier les articles de notre blog, apparaissant sur notre site Internet d'entreprise. Cela permet de bâtir une auditoire qui finira par devenir des clients. C'est très efficace.

 

Votre défi est d'entretenir un blog corporatif, un sujet en soi, nous y reviendrons.

Qu'est-ce qu'un "réseau social"

Les sites Internet conventionnels diffusent le message imposé par une entreprise à plusieurs personnes qui ne se connaissent pas.
 

Le concept de base des réseaux sociaux est l'interactivité: les membres peuvent mettre sur Internet leurs messages et ils sont à destination de leurs amis, qu'ils ont eux-mêmes recrutés. Ils peuvent former des groupes d'intérêts thématiques. Là est une différence de taille!

 

Le concept de "réseau social" est né au début des années 2000 avec les services en ligne Friendster, MySpace et LinkedIn, ce dernier étant réservé aux relations professionnelles.

 

Le recrutement de membres

 

Le truc avec les réseaux sociaux est le mode de recrutement des membres: les liens entre les individus appartenant à différents groupes de ces réseaux ont tendance à croître exponentiellement, comme un virus se propage, d'une personne à plusieurs autres. Ce phénomène est finalement responsable du nombre d'abonnés LinkedIn, 500 000 000 et Facebook, plus de 1 500 000 000 membres!

 

Le réseau social: directement dans votre chambre à coucher!

 

De plus, le réseau social entre directement dans l'espace privé de ses membres, à des moments de la journée de presque détente, là ou ils sont plus disponibles mentalement pour être réceptifs à des publicités. En soirée, en prenant le thé, on allume la tablette pour prendre des nouvelles du voyage de pêche de Sylvain ou du bal de finissant de la nièce... on est dans l'intimité du privé et pourtant, pas tant que ça...

 

Allez, exprimez-vous! Dites à l'ordinateur ce que vous aimez...

On en prend bien note!

 

Les réseaux sociaux permettent aux membres d'exprimer publiquement directement et indirectement leurs intérêts, ce qui en font des cibles de choix pour un marketing très ciblés.

 

Vous commentez une photo de sport sur Facebook, un article sur un sujet particulier dans LinkedIn, vous cliquez "J'aime", le réseau social s'en souviendra.
 

Vous naviguez sur des sites d'agences de voyage en dehors des réseaux sociaux et Bingo! Grâce aux cookies (hidden pixel), on vous affiche une publicité pour les Bahamas à votre retour dans Facebook!

 

Les réseaux sociaux sont de loin, à ce jour, la meilleure façon de recruter de nouveaux prospects grand publics (B-C) ou même, quand on a déjà un prospect dans notre collimateur (B-B), le réseau social vient donner un sérieux coup de pouce à la progression vers l'achat.

 

Le profilage des utilisateurs

 

Prenons le cas de Facebook qui a plus d'un milliard d'utilisateurs qui ont accepté de créer un compte et qui y vont régulièrement. Lors de la création de leur compte, on leurs a posé un grand nombre de questions personnelles allant de leur ville de résidence, à leur âge, leur sexe, leur lien de parenté avec d'autres membres et leurs intérêts, même le nom de leur employeur. Bref, plus de questions que les gens acceptent généralement d'en répondre!

 

En plus des informations que vous avez consenties à fournir dans votre profil, tous les "J'aime" que vous avez cliqués sont accumulés à votre compte. Avec le temps, même les choses que vous ne vouliez pas révéler au début comme votre ville d'origine finissent par être obtenues: un lointain ami d'enfance demande ta ville d'origine pour confirmer que tu es bien celui qui était en classe de 3ième et... une données de plus dans votre profil Facebook.
 

On est désormais très loin des publicités télévisées qui affichent à 100 000 personnes un message qui en intéresse seulement 2000. Bref, avec les médias sociaux comme Facebook, la publicité ultra-ciblée est née, déclassant et rendant non rentable bon nombre de chaînes de télévision qui se font bouder par les annonceurs.


Il faut savoir que les grands réseaux sociaux ont engagé une armée de psychologues, de sociologues et de mathématiciens; pour créer des logiciels qui profilent et prédisent les comportements commerciaux des individus à partir de la quantité astronomique de données saisies chaque jour. Tout cela grâce à l'intelligence artificielle (ce nouveau buzz word que tous utilisent sans trop comprendre). On dit, par exemple, que Facebook peut détecter une idyle naissante entre deux personnes, une grossesse en cours, prévoir un divorce.

 

OK, mais qu'est-ce que cela peut faire pour mon entreprise?

 

Sur LinkedIn, Facebook (et les autres), les entreprises ont leur "compte d'entreprise". Cela leur donne accès à des fonctions permettant d'afficher la publicité de leur entreprise dans les comptes des utilisateurs.

Les réseaux sociaux offrent dans leurs pages de gestion des écrans qui permettent de spécifier quels genres de clients on cherche, en spécifiant, par exemple, leurs intérêts et régions géographiques.

 

Ceci dit Facebook est excellent pour la promotion de produits et services aux individus (B-C) mais un peu moins intéressant pour le commerce B-B.

 

En effet, les exécutifs qui ont des comptes sur Facebook n'ont pas tendance à tout révéler de leur activité professionnelle dans leur profil. Cela est plutôt fait sur le réseau social professionnel LinkedIn.

 

LinkedIN une alternative plus favorable au B-B

 

LinkedIn est un réseau social pour les professionnels. Tous ses membres individuels exhibent fièrement leur cheminement professionnel et, comme Facebook, Twitter et quelques autres, les entreprises peuvent y avoir leur pages.

 

Linkedin est passablement plus formel et protocolaire que Facebook. On peut y afficher des messages plus conviviaux que sur notre site Internet d'entreprise mais c'est moins relaxe que sur Facebook.

 

Les membres de LinkedIn expriment explicitement leurs centres d'intérêts en s'abonnant à des groupes ou en commentant des posts d'autres membres.

 

Il est plus facile d'y faire de la promotion de recrutement B2B parce que c'est un espace publique organisé explicitement pour les entreprises.

 

Généralement, si votre entreprise vend grand public (B2C), Facebook sera votre outil. Si vous vendez seulement à d'autres entreprises (B2B), votre compte LinkedIn sera peut-être votre seul compte de média social.

 

Twitter: un nuage de conversations...

 

Sur Twitter comme ailleurs, les personnes et les entreprises y ont un compte. Twitter est bon pour tout ce qui est "événementiel". C'est le réseau social de prédilection des journalistes: toujours des titres à publier, et un titre ça peut entrer sur 140 caractères.

Imaginons un café ou des dizaines de personnes, assises face à face, ont des conversations entre elles. Il y a une personne qui suit ce qu'une personne dit et cela autant de fois (x2 en fait) qu'il y a de conversations en cours.

 

Puis un ami se joint à une table et la conversation se poursuit à 3. On a 3 personnes qui suivent ce que 2 autres disent.

 

Puis arrivent les joueurs d'une équipe de sport qui viennent prendre un verre après un match, le bruit est fort, plusieurs personnes écoutent et/ou interviennent dans plusieurs conversations. On a "n" personnes qui suivent "m" conversations toujours dans des échanges courts (140 caractères).

 

C'est ça Twitter!

 

Mais attention, les conversations peuvent porter sur des sujets si populaires à un moment donné que des centaines de personnes souhaitent y participer. On en crée alors un sujet officiel sur Twitter (le ashtag, on y reviendra). Puis il y a les groupes d'intérêts. Vous vous abonnez et recevez tous les messages publiés par ce groupe. C'est extraordinaire pour tout savoir sur ce qui est hot en ce moment sur un sujet particulier. Il faut simplement être abonné au bon groupe.

 

Notez que, même si on est limité à de très courts messages sur Twitter, on peut publier des titres de sujets avec des liens menant ailleurs sur Internet notamment à notre site Internet, ce qui est toujours un objectif pour une entreprise. Plus les médias sociaux pointent vers votre site Internet, plus Google vous favorisera dans les recherches des Internautes.

 

Instagram - Pinterest - Tumblr
 

Ces réseaux sociaux ont de particulier qu'ils nécessitent une photos (Pinterest, Instagram) ou n'importe quoi dans le cas de Tumblr.

 

Instagram est un album photos/vidéos commenté conçu fondamentalement pour être alimenté seulement  par téléphones portables (IOS/Android).

 

Lançé initialement pour le culte du moi, moi et moi-même. C'est le festival du selfies et du comment je me sens et où je suis maintenant. Instagram est le monde de la belle photo, le look haut de gamme. Certaines entreprises ont créé des logiciels pour alimenter Instagram à partir d'ordinateur: les photos viennent de caméras professionnelles, passées dans photoshop, avant de se retrouver sur le compte Instagram.

 

Si votre entreprise a de belles choses à montrer (catalogue de produits par exemple) ou a une activité de type événementielle, Instagram peut être un réseau à considérer.

 

Pinterest est un album photos commenté destiné à décrire des champs d'intérêt. Le compte Pinterest est prévu pour être alimenté par des photos que l'on commente. Il semble y avoir beaucoup de repost, le matériel original n'est pas toujours au rendez-vous. Pinterest offre l'avantage de circonscrire le concept: des thèmes organisés en tableaux. Une entreprise peut s'en servir à conditions que ses sujets peuvent supporter l'exigence du prérequis de la photos ou l'illustration.  
 

Tumblr est un immense scrapbook indiscipliné permettant de publier photos, vidéos, citations et n'importe quoi finalement. Aucune catégories ne nous sont imposées. On retrouve peu de textes, peu de fils conducteurs, comme si on entrait dans le milieu de discussions entre vieux amis complètement hors contexte. Bien sûr les grandes organisations y ont leur compte et exhibent un contenu consistant mais pour le reste, il s'agit bien d'un scrapbook. Pour une entreprise, y être présent peut apporter un bénéfice marginal mais on se contentera d'y recycler les publications faites sur d'autres médias, tels que Facebook, Pinterest, Instagram et Twitter pour y assurer notre présence.

 

Please reload

Featured Posts

Jouer avec la banque

April 24, 2019

1/5
Please reload

Recent Posts

April 24, 2019

June 24, 2016

Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

© 2018 Le Groupe Hitech (mc)